Moscou et son anneau d’or

Encore une descente de train matinale, mais celle-ci a un petit goût particulier. C’est la dernière du voyage, car nous voici à Moscou! Dès qu’on descend sur le quai, nous sommes envahis par le sentiment du retour, car on se sent totalement en Europe. Ici, la visite de la ville commence à peine le premier escalier descendu, dans le fameux métro. On en avait entendu des choses dessus et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est bien le plus beau du monde! Même si on ne les a pas tous testés, à moins que les autres ne se rapprochent d’un palais, il y a peu de chances qu’ils surpassent en esthétique ce que l’on a sous les yeux.

Moscou

Pour notre (avant) dernier stop, nous avons de la chance, nous ne logeons pas dans une auberge ou un hôtel lambda, mais nous sommes accueillis par notre tsar Nicolas dans son palais. Appartement immense au 14ème étage avec une vue imprenable sur la ville, la vie d’expatrié, ça a quelques avantages quand même. Étant donné qu’on a quasiment 5 jours sur place, on va prendre notre temps pour visiter la ville. On se contentera d’un tour dans le centre autour de la place rouge dans le vieux quartier de Kitaï-Gorod le premier jour, ce qui nous a bien enthousiasmé, puisque la ville est bien loin du cliché soviétique que l’on imaginait.

Moscou

Moscou

De la place Tiananmen à la place rouge, plus de 8000 km parcourus et quel changement… La place est entourée du Kremlin, contre lequel se trouve le mausolée de Lénine, de la cathédrale Basile le bienheureux (les coupoles Disneyland!), ainsi que des splendides galeries commerciales GOUM dans leur bâtiment d’époque.

Moscou

Moscou

Et puisqu’on était frustrés que le Bolchoï soit fermé durant le mois d’Août, on s’est vengé le soir même en allant voir « Casse-Noisette » au RAMT (le théâtre des jeunes juste à côté). On ne pouvait pas être en Russie sans voir un ballet, surtout un en costumes et sur musique de Tchaïkovsky!

Moscou

Le Bolchoï malheureusement porte close…

IMG_2038

Mais le RAMT ouvert avec sa saison d’été des ballets!

La ville a beaucoup d’attrait, des rues animées, des parcs verdoyants, des musées intéressants.

Moscou

Le Kremlin quant à lui est immense, et encore une fois parsemé d’églises qui se détachent bien dans le magnifique ciel bleu. Mais il ne se laissera pas visiter facilement, puisqu’on s’y est rendu la première fois le jour de la fermeture hebdomadaire… Mais comment deviner qu’un monument ferme le jeudi??? Nous voilà bien dépourvus, le temps de modifier les plans. C’est finalement vers l’Arbat (la rue commerçante de Moscou) que nos pas nous mènent,

Moscou

L’Arbat et ses jolies statues

puis vers le parc de sculptures en plein air du Mouzéon, un curieux mélange de sculptures contemporaines et anciennes, dont de nombreux bustes de personnages politiques ayant été déboulonnés de leurs socles d’origine après la chute de l’empire soviétique.

Moscou

Moscou

Un curieux mélange de styles!

Nous nous promenons ensuite dans le parc Gorki qui lui est attenant, le rendez-vous semble t’il de tout Moscou en vacances au cours de cette belle journée ensoleillée. Skate-park, parterres fleuris, cinéma en plein air, café, on y trouve tout et pour tous les goûts!

Moscou

On profitera des dernières heures de l’après-midi pour visiter la nouvelle galerie Tretiakov consacrée à l’art du 20ème siècle en Russie, une évolution dans le temps intéressante quand on la rattache à l’histoire mouvementée du pays.

Moscou

Puis il est temps de rejoindre Nico, en profitant d’un beau coucher de soleil sur les environs, la Moskva, le Kremlin et la statue totalement disproportionnée de Pierre le Grand.

Moscou

Moscou

Moscou

Un dîner géorgien, un cocktail dans un bar branché de Strelka, le séjour à Moscou ne se déroule pas trop mal.

Moscou

Direction Serguiev Possad le lendemain, une des villes de « l’anneau d’or » qui entoure Moscou, sacrée pour toute la communauté orthodoxe grâce à sa Laure (oui, nous non plus, on ne sait vraiment pas pourquoi ça s’appelle comme ça!), sorte de monastère assez spectaculaire.

Moscou

Moscou

Tous les russes sont fans de son eau bénite et s’en donnent à cœur joie autour de la fontaine miraculeuse, ou bien embrassent des reliques sous verre d’un autre temps avec une piété sans bornes.

Moscou

Intérieur comme extérieur des églises sont superbes, l’ensemble en jette, c’est le moins qu’on puisse dire.

Moscou

Moscou

On profite de l’armée de grands-mères qui vendent leur potager sur le parvis de la gare pour se faire une orgie de fruits rouges durant le trajet de retour à la capitale, puis se cuisiner un bon gueuleton le soir même. Séb et Nico iront ensuite expérimenter les folles nuits moscovites jusqu’à bien après le lever du soleil (plus facile en été, il se lève vers 4 heures, mais tout de même…) et la journée démarrera donc bien tard le jour suivant…

IMG_2045

C’est donc après un difficile réveil tardif qu’on partira (enfin) voir le Kremlin, qui a la bonne idée d’être ouvert le Samedi, et surpeuplé de touristes aussi. La visite n’en reste pas moins plaisante, avec un bel ensemble de cathédrales, le fameux clocher immense qui les surplombe, les jardins, les canons volés aux français (ils ont une sacrée dent contre Napoléon tout de même)…

Moscou

Moscou

Moscou

On flâne sous le soleil, profitant de cette dernière journée à Moscou. On conclura la journée par un petit tour sur le marché d’Ismaïlovo, un joyeux bazar où l’on trouve de tout, le royaume du touriste en recherche de matriochkas et autres souvenirs. Et puis, parce qu’une folle nuit moscovite ne suffit pas, on part sur une deuxième, en compagnie de 2 collègues de Nico et de leurs compagnons respectifs après un autre restaurant géorgien (on y prend gout!). Strelka, qui semble être l’endroit branché à la mode du moment remplit ses promesses: un ensemble de bars et boites se sont installés dans une ancienne usine en plein cœur de la ville pour le plus grand bonheur des moscovites.

Moscou

Dancefloor sur rooftop, cocktails avec trop de vodka et musique électro, on se croirait…à Paris? La différence, c’est la population autour, une concentration de blondes perchées sur des talons improbables (en plus de leur mètre 80 de base) en tenue de soirée, apprêtées, leurs homologues masculins n’étant définitivement pas à la hauteur (dans tous les sens du terme). La petite anecdote qui va bien: on nous laisse rentrer habillés comme des pouilleux (avec nos fringues de voyage quoi), dans un groupe de 7 majoritairement masculin en nous souhaitant la bienvenue, quand des groupes de filles se font refouler… Le monde à l’envers la Russie! On rentrera avec le lever du soleil, au moins on en aura profité jusqu’au bout de notre séjour Moscovite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s