Le Yosemite mongol

Le programme des deux prochains jours étant réservé à l’escalade, c’est donc un « guide » qui vient nous chercher à la guesthouse. A première vue, ce n’est pas vraiment un grimpeur, vu le ventre proéminent et les mains peu habituées au rocher, mais on verra bien. Une fois que l’équipe TV de Robert nous a rejoint, nous nous mettons en route pour Terelj, un parc national à 80 km d’Oulan-Bator. Avant d’arriver sur le site de grimpe, petit détour par la statue de Chinggis Khan, au beau milieu de… rien. On se demande pourquoi ils ont construit ça ici, d’autant plus que c’est tout récent (7 ans) et dans un style on ne peut plus kitsch. Mais ça a du succès au vu du nombre de bus de touristes stationnés devant, même si l’intérêt frôle le nul pour nous, à part Robert qui souhaite prendre quelques plans.

Direction ensuite le site de grimpe à proprement parlé. Le coin est grandiose, des collines parsemées de rocher sculpté, mais à y regarder de près, le caillou, de type granitique est très abrasif et très friable, dommage.

Le rocher de la tortue, le site phare du parc

Delphine, qui était venue il y a 8 ans de cela, ne reconnait plus l’endroit tant il est devenu touristique, puisque les camps de yourtes pour touristes se succèdent les uns après les autres derrière des clôtures privées…

Il y a même des golfs et des hôtels 5 étoiles! La notion de « parc naturel » est vraiment à géométrie variable entre les pays. On peut constituer deux groupes : le premier a pour but de conserver le patrimoine naturel, le second est une zone pour touristes dont le but est clairement lucratif…

Mais bon, on est ici pour grimper. Cependant, les choses se gâtent. Degee, notre guide, n’est pas venu depuis 2 ans, et entre les tours en voitures et les tentatives pour localiser les voies à pied, on mettra bien 4-5 heures avant de grimper! Finalement, le mur était situé sur un emplacement qui a été privatisé entre temps.

De plus, les voies ne sont grimpables qu’en moulinette, il n’y a pas assez de points pour être en tête. Joël n’a pas équipé les voies pour éviter que les mongols s’y lancent sans matériel, et éviter tout problème de responsabilité. D’après ce qu’on a pu voir dans l’Arkhangaï, ils en sont bien capables… Du coup il faut faire le tour et équiper les voies par le haut, ce que Degee se charge de faire de façon ultra sécuritaire, à tel point que les cordes frottent très fort. Finalement, lui-même ne grimpera pas, puisqu’en fait il n’a pas grimpé depuis 2 ans, au grand désespoir de Robert qui souhaitait le filmer. Qu’à cela ne tienne c’est donc nous qui le seront. Il y a peu de voies, 3 ou 4, sur du caillou plus solide et en deux parties : le bas très facile pour débutant complet, et le haut qui suit des fissures un temps puis des murs lisses, bref qui ont l’air non réalisés.

J’en ferai une et m’acharnerai dans une autre ou tout se joue sur 2 mètres finaux extrêmement techniques et difficiles. Nous avons passé la nuit sous tente, ce qui détonne avec les yourtes sur dalles de béton tout autour, mais l’ambiance dans le groupe est très sympathique. Le lendemain, la joyeuse troupe se lance dans une petite marche en attendant que les voies passent à l’ombre, puisqu’il fait une chaleur torride.

Le but est de voir les alentours, tourner des images, et trouver du rocher grimpable pour moi-même, car les voies sur lesquelles nous sommes sont les seules du coin!

Les paysages sont encore plus beaux vus d’en haut et le coin a beaucoup de potentiel niveau grimpe, malgré un caillou de qualité très inégale.

On grimpera encore 2 ou 3 heures, suivies d’interview par Robert, expérience très amusante, avant de plier bagages et de rentrer à UB dans les bouchons précédant le Naadam.

Grimper en moulinette c’est vraiment moche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s